Stratégies relatives aux TIC et à l’atténuation du changement climatique dans les pays en développement

Author and Institution: 
Helen Roeth, CSR Asia Center at AIT, Hong Kong
Leena Wokeck, CSR Asia Center at AIT, Hong Kong
Richard Heeks, University of Manchester
Richard Labelle, Independent ICT4D Consultant
Outline: 

Il faut d’urgence adopter des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les pays en développement sont en général de gros émetteurs de GES et doivent donc optimiser l’utilisation des TIC de trois façons:

  • TIC  vertes:  réduire  les  émissions  issues  de  la  production  et  de  l’utilisation des TIC;
  • TIC  intelligentes:  employer  les  TIC  dans  d’autres  secteurs  –énergie, bâtiments,  transports,  logistique,  manufacture  et  foresterie–  en  vue  de diminuer leur empreinte carbone.
  • TIC communautaires: utiliser les TIC au niveau communautaire pour réduire la consommation d’énergie et remplacer les voyages.

Les  pays  en  développement  ont  la  possibilité  de  brûler  les  étapes  vers  des solutions  plus  écologiques,  en  investissant  dans  les  activités  d’atténuation électronique  qui  leur  permettront  de  réduire  non  seulement  leurs  frais opérationnels  mais  aussi  leurs  émissions  de  carbone.  D’autre  part,  ils  doivent faire  face  à  d’importants  défis:  faible  sensibilisation,  manque  de  capitaux,  de compétences,  de  technologies  appropriées  et  de  régimes  adéquats  en  matière de politiques et de marché.

Des mesures doivent donc être prises:

  • par  les  organisations internationales, en  vue d’appliquer plus clairement les TIC  au  financement  et  au  transfert  de  technologies  à  faible  teneur  en carbone;
  • par les gouvernements, en vue de renforcer les capacités et les partenariats et  de  créer  un  environnement  d’affaires  favorable  à  l’innovation  et  aux applications électroniques liées à l’atténuation;
  • par  les  entreprises,  en  vue  de  développer  des  solutions  d’atténuation électronique  adaptées  aux  pays  en  développement  et  de  faciliter  l’adoption de ces solutions tout au long de leur chaîne d’approvisionnement.